acmaco :: جمعية نادي محمد علي للثقافة العمالية

Accueil » Pésentation

Pésentation

Publicités

ACMACO :

Objectifs, spécificités, missions

et modes d’organisation et  de fonctionnement

L’ACMACO a été crée en décembre 1992 par une vingtaine  de syndicalistes de Gabès  à l’initiative du camarade Habib GUIZA qui était à l’époque, secrétaire général de l’union régionale du travail – UGTT  – Gabès.

C’est  une organisation non gouvernementale ( ONG) à but non lucratif qui s’est constituée en vertu de la loi sur les associations. La décision de son agrément par les autorités tunisiennes est publiée  dans le Journal Officiel ( JORT ) n°125 du 29/12/1992.

Spécificité ,objectifs et organisation

Les fondateurs de l’ACMACO, après une large discussion autour de l’identité et des objectifs de leur organisation, étaient conscients  que celle-ci n’est pas orientée prioritairement vers l’action mais vers  la réflexion qui fonde l’action, et cela dans une perspective stratégique.

Elle n’a pas pour objectif  la mobilisation,donc elle n’a pas un enjeu électoral. Sa vocation est  plutôt de favoriser  les échanges, la formation, les études et la recherche sur les questions sociales et syndicales.

En l’absence de lois régissant le cadre institutionnel le plus approprié  à ce type d’organisation, à savoir les fondations, les fondateurs de l’ACMACO  avaient choisi de se conformer juridiquement à la loi tunisienne sur les associations ; mais de par la genèse et la vocation de l’ACMACO,ils ont opté pour le modèle d’une fondation quant à son fonctionnement et  à son mode d’ organisation  et de gestion.

Sur cette base,ils ont désigné le camarade Habib GUIZA, initiateur et principal fondateur, président et délégué général de l’ACMACO  et l’ont  chargé de  la diriger. Il est assisté d’un secrétariat composé de 6 membres.

Depuis 1994, date du démarrage des activités de l’ACMACO jusqu’en 2003, le rayonnement national et international n’a pas cessé de s’élargir, de même le nombre et la qualité des activités et des participants se sont accrues et développés.

En effet, en 10 ans d’activités et de travail soutenu, l’ACMACO a énormément progressé.

Deux rencontres d’évaluation ont eu lieu en 1996 et en2001, il en sort :

  1. Au niveau des activités et des missions
  • l’Association Mohamed Ali a été un lieu d’expression libre et plurielle. Elle a traité de thèmes importants pour le monde du travail et bénéficié de l’apport et des réflexions de chercheurs , d’acteurs sociaux tunisiens et méditerranéens, de personnalités et de représentants de l’Administration tunisienne ;
  • elle a été un espace privilégié de réflexion et d’échange à l’échelle euro-méditerranéenne autour des questions économiques et sociales contemporaines se rapportant au monde du travail de la région avec la participation d’universitaires, chercheurs, syndicalistes et autres acteurs sociaux ;
  • la production de l’Association ,dans son ensemble , a répondu aux attentes, les contributeurs nationaux et euro-méditerranéens étant le plus souvent, au fait des productions scientifiques les plus récentes à l’échelle mondiale dans le domaine.
  1. Au niveau de l’organisation et du fonctionnement qui ont fait l’objet de discussions des participants de deux rencontres et notamment celle de 2001, il a été retenu, compte tenu de sa mission et de ses spécificités  qu’outre son comité de membres fondateurs, son président et son secrétariat qui sont chargés de la gestion administrative et financière, l’ACMACO s’appuie, dans ses activités, sur les structures consultatives suivantes :
  • Un Comité Scientifique composé d’universitaires et de chercheurs, ayant pour fonction :
    1. d’élaborer les programmes des séminaires, recherches, Universités d’Eté, etc.
    2. de contribuer au renforcement des relations et des échanges avec les chercheurs et les institutions de recherche tant tunisiens qu’étrangers, et dont les préoccupations sont similaires à celles de l’ACMACO.
    3. De participer activement à la recherche de partenaires pour le développement du CEMAREF.

 

  • Un Conseil d’Orientation composé de personnalités et d’acteurs sociaux du monde du travail, appelé à contribuer à l’élaboration des orientations générales de l’ACMACO et à l’évaluation de l’impact de ses activités.

Le conseil d’orientation est composé de 4 collèges :

  1. le collège des membres de droit : représentant des syndicats, de l’Université, de l’Administration..,
  2. le collège des membres fondateurs,
  3. le collège des personnalités qualifiées,
  4. le collège des invités

 

  • Un Comité International de Parrainage composé de représentants du monde du travail , de chercheurs de deux rives de la Méditerranée ayant pour fonction de présenter des propositions de nature à renforcer la dimension euro-méditerranéenne de l’ACMACO et de ses activités.
Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :