acmaco :: جمعية نادي محمد علي للثقافة العمالية
Publicités

RETICEL

BAT Projet RETICEL

R     E     T     I     C     E     L

 Renforcement du Tiers Secteur local

Vers l’émergence du secteur de solidarité

Rôle de la société civile et tiers secteur

La société civile, avec toutes ses composantes, ne cesse dans les pays démocratiques de prendre de l’importance et de devenir un acteur incontournable du débat sociétal, économique et social.

Dans la Tunisie post-révolutionnaire, la société civile a joué un rôle déterminant dans les choix institutionnels et civilisationnels. Concernant l’aspect économique et social, son faible engagement rend le processus inachevé.  Elle continue néanmoins à se positionner comme un organe d’information, une force de pression, un pôle de contre-pouvoir et une source d’inspiration pour les décideurs.

Les progrès démocratiques se mesurent aujourd’hui par l’importance, la diversité et le dynamisme de sa société civile. En Tunisie, l’effectif des associations de la Société Civile qui ne cesse de croitre ne doit pas occulter les insuffisances dont souffrent la plupart d’entre elles.

Pour vaincre le chômage, accroitre le recrutement des jeunes diplômés et réduire les disparités régionales et sociales et l’inégalité entre les hommes et les femmes, les composantes de la société civile se doivent de se faire connaitre, de s’organiser et de se moderniser.

Dans les économies à forte imprégnation sociale, le développement n’est plus l’œuvre des seules entreprises à but lucratif et de l’Etat. Un troisième acteur joue un rôle déterminant dans le développement économique et social, composé par les entités à forte implication locale, par le biais d’un encrage résolu dans les pratiques démocratiques et par un souci indéfectible à l’esprit de solidarité. Ces entités forment ce qui est communément appelé le Tiers Secteur ou secteur de solidarité (associations, coopératives, fondations, syndicats…)

Le présent projet s’inscrit précisément dans cette optique de dynamisation du Tiers Secteur tunisien à travers son impulsion tant sur le plan quantitatif que qualitatif.

Présentation du projet RETICEL

Le projet de Renforcement du Tiers Secteur local RETICEL, est le fruit d’une réflexion engagée par l’Association Club Mohamed Ali de la Culture Ouvrière ACMACO avec son partenaire italien la Fondazione G. Brodolini et d’un appui financier de l’Union Européenne à l’effet de mettre en place des structures pérennes de promotion et de modernisation des composantes du tiers secteur.

Le projet RETICEL s’étend sur une période 30 mois et couvre trois zones :

– Le grand Tunis     (Tunis,  Ben Arous, Ariana,  La Manouba)                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         – Zone de Gabès                                                                                                                                                                     – Zone de Sidi Bouzid/Kasserine

 

Actions inscrites au projet :

Le projet se propose d’engager des actions diversifiées et complémentaires, à savoir :

  • Création d’une plate-forme locale regroupant les organisations locales du Tiers Secteur
  • Création d’une plate-forme nationale
  • Réalisation d’une étude socio-économique dans chacune des trois régions précitées et une étude nationale
  • Organisation d’actions de formation ciblées, assurées par des experts nationaux et internationaux au profit des organisations du tiers secteur dans les domaines

– de l’organisation et la  gestion  des associations.

– du dialogue et de la négociation

– de l’élaboration de projets

– de la mise en place de stratégies locales de développement de l’emploi et de l’inclusion sociale

  • Signature d’accords entre la plate-forme et les autorités locales en vue de créer des emplois

De nombreuses autres actions sont programmées dans le but de développer le tissu associatif et pour encadrer les jeunes promoteurs de projets ou demandeurs d’emploi.

Pourquoi adhérer à la plate-forme 

En adhérant à la plate-forme l’organisation bénéficie

  • De la prise en charge et la défense de ses préoccupations auprès des autorités locales
  • De l’établissement de liens formalisés entre les membres de la plate-forme et les autorités locales
  • D’une visibilité nationale et internationale à travers son inscription dans un site-web dédié aux plates-formes
  • D’une assistance dans l’identification de nouveaux projets, dans la recherche de partenariat, dans l’identification des sources de financement, dans la conception de dossiers de financement extérieurs et dans la réalisation d’un business plan.
  • Des retombées de l’étude régionale en termes de projets pouvant être éligibles aux avantages accordés par les institutions régionales ou nationales
  • D’une formation adaptée à la gestion spécifique des organisations du Tiers secteur

Dans le cas où le projet RETICEL suscite votre intérêt, prière remplir le formulaire ci-joint et le renvoyer à l’expéditeur cliquez Ici.

Publicités